Maquis l’ardeur des jours heureux